Larbaud Valéry (1881 - 1957)

Valéry Larbaud est né à Vichy, enfant unique de parents âgés.

A huit ans, il perd son père pharmacien propriétaire des sources «  Vichy Saint-Yorre ». De santé fragile, il est élevé par sa mère qui lui inflige une éducation protestante rigide.

  • 0
  • 149 111010134317

    149 111010134317

  • 220px Valery Larbaud

    220px Valery Larbaud

  • Larbaud

    Larbaud

  • Valarbo2

    Valarbo2

  • 0
  • 149 111010134317
  • 220px Valery Larbaud
  • Larbaud
  • Valarbo2
 

A huit ans, il perd son père pharmacien propriétaire des sources «  Vichy Saint-Yorre ». De santé fragile, il est élevé par sa mère qui lui inflige une éducation protestante rigide.
Très jeune il affirme sa volonté de devenir homme de lettres.
La fortune de son père lui permet de mener une vie de dandy. Il fréquente  différentes stations thermales où il se rend pour se soigner. Il vient à plusieurs reprises à Montpellier pour profiter du climat doux en hiver. Il loge à l'hôtel Métropole et fréquente le square de la gare.
En 1925 une hémorragie cérébrale le laisse hémiplégique et aphasique.  Lorsqu'il meurt sans descendance en 1957, il a épuisé sa fortune.
Grand lecteur, grand traducteur, grand voyageur il parle plusieurs langues ce qui lui permet de découvrir de nombreux  auteurs qu'il s'applique à faire connaître ; il est proche de Marcel Proust, André Gide et Paul Valéry. Il se définit lui-même comme « grand patriote cosmopolite ».
Poète, romancier, essayiste, il a aussi écrit sous des pseudonymes. Son ouvrage le plus connu est  « Fémina Marquès ».
Il est honoré depuis 1967 par un « prix Valéry Larbaud » attribué à Vichy à l'auteur d'un livre qu'aurait apprécié Valéry Larbaud lui-même.

Bibliographie :
Bibliomonde.com ; next- libération.fr/lire ;  wikipédia


Publié dans Les personnages

Incription à la newsletter de SudBabote Restez informé !

fgsegezrg