Dessalle Possel ( Rue )

La rue dessalle Possel relie la rue du Grand Saint Jean à la rue Catalan en croisant la rue Lafon. Elle poorte le nom de Jean Salomon Dessalle Possel.

  • DEs Poss
  • DSCF2810 DxO
  • DSCF2811 DxO
  • DSC 7271
  • DSC 7272
  • DSC 7273
  • DEs Poss
  • DSCF2810 DxO
  • DSCF2811 DxO
  • DSC 7271
  • DSC 7272
  • DSC 7273
 

 

Jean Salomon Dessalle Possel était propriétaire, négociant en huile et liège. Fils d’un maître maçon, il a épousé une Leenhardt. Il a été nommé maire provisoire d’avril  à novembre 1833. Dans les années 1960, c’était une rue commerçante. Le stationnement y était alterné.
Une personne, née pendant la guerre, et dont le grand-père avait une maison dans ce qui était à cette époque une impasse, se rappelle du long mur très haut qui ceinturait le territoire de la gare y compris la gare de marchandise. Ce mur allait de Rondelet jusqu’à la rue Grand Saint-Jean. Il occupait l’emplacement de la rue Catalan et de l’actuelle rue Leenhardt qui n’existaient pas encore. Un chemin suivait le mur sur toute sa longueur. Il n’y avait que des jardins et des terrains vagues alentour vers Saint-Denis. C’était un lieu très calme. Ses cousines fréquentaient l’école de filles au coin de la rue et l’une d’elles prenait des cours de piano chez une dame habitant près de l’école. Il se souvient d’une maison ayant deux caves de chaque côté de la porte d’entrée ; ces caves servaient d’entrepôt aux aliments non périssables (boîtes de conserve, pâtes, huile…) mais aussi aux tomes de fromage. Les détaillants y venaient chercher ce qu’il leur fallait pour leur commerce. Au coin des rues Lafon et Dessalle Possel se trouvaient une épicerie et une boulangerie. Ses grands-parents avaient tout sur place pour se nourrir. Il n’a pas de souvenir de diligences, ni de chevaux, il a toujours vu des voitures.
Un autre témoignage rapporte le souvenir d’artisans comme Clamouse qui vendait des stores et toiles, Montel au n° 30 de l’essence et du gasoil (où sont bâties « Les terrasses de l’Observatoire »), et à l’emplacement du cabinet d’architecte, au n° 17, la société AGEI qui proposait des fournitures de matériel électrique.

 

 


 

 

Publié dans rue Dessalle Possel

Incription à la newsletter de SudBabote Restez informé !

fgsegezrg